Accueil > L'IRA se présente > Le mot du directeur

Le mot du directeur

Dominique Bemer, directeur de l'IRA de Metz

 

Les instituts régionaux d’administration (IRA) accueillent chaque année deux promotions d’élèves attachés qui ont souhaité s’orienter vers les métiers du service public ; ce choix traduit un engagement réel au bénéfice de l’intérêt général. Ils deviennent ainsi les porteurs mais aussi les garants de valeurs auxquelles nos concitoyens demeurent très attachés comme la proximité du service public, la promotion d’une société – et donc d’une administration – plus inclusive ou encore la solidarité envers les territoires ou les populations les plus fragiles.


La première vocation de l’IRA est de les préparer à une carrière de cadre administratif de l’Etat.  Ils ont été recrutés pour assurer la diversité des missions qui peuvent être dévolues à un attaché de l’Etat. Face à une société qui évolue, à l’émergence de nouveaux défis technologiques, des enjeux climatiques et de crises, à l’émergence de territoires en déprise ou encore au dictat de l’instantanéité des échanges, l’État doit désormais adapter en permanence ses politiques publiques, son organisation et son management interne. Demain, sur le terrain, ils seront aussi les acteurs et les promoteurs de cette inévitable transformation du service public.


Se transformer c’est aussi promouvoir les métiers du service public et susciter des candidatures. Au travers du dispositif « Talents du service public », vecteur d’égalité et de promotion sociale, l’institut accompagne des étudiants dans leur préparation aux concours de plusieurs écoles du service public, dont l’IRA.


La formation de l’IRA vise à construire une culture commune des cadres de l’Etat amenés à occuper des fonctions très variées, dans un cadre interministériel. Elle doit leur permettre d’envisager d’évoluer dans différentes administrations et donc de se projeter aussi bien dans l’exercice de fonction d’attaché en établissement public, qu’en service déconcentré de l’État ou en administration centrale. Cette culture de l’intérministérialité est fondamentale. Elle favorise la mobilité interministérielle et participera, je le souhaite, à leur épanouissement professionnel. Elle favorisera également l’adaptabilité, voire l’agilité, de l’État.


Au terme de leur cycle de formation ils disposeront d’une culture professionnelle suffisamment large et robuste pour s’insérer dans les environnements professionnels les plus variés.  

Enfin, on rappellera que l’IRA de Metz est l’un des principaux acteurs de l’écosystème administratif régional en matière de formation continue. Par le nombre des stagiaires accueillis chaque année, par l’offre proposée, par la qualité des intervenants retenus et par la diversité des publics concernés, l’institut contribue à accompagner les évolutions des métiers et plus généralement des transformations du service public.  

François Chambon
Directeur de l'IRA de Metz

Dominique Bemer
Directeur de l'IRA de Metz

haut de la page